Van Gogh Museum – Amsterdam – Exposition Hockney – Van Gogh

Exposition « Hockney – Van Gogh Les joies de la nature  » Du 1er mars au 26 mai 2019 – Van Gogh Museum – Amsterdam

David Hockney painting ‘May Blossom on the Roman Road’, 2009 © David Hockney. Photo credit: Jean-Pierre Gonçalves de Lima

Des œuvres colossales présentées pour la première fois aux Pays-Bas


Les paysages du Yorkshire aux couleurs acidulées de David Hockney (né en 1937), mondialement célèbres, constituent un pur spectacle visuel.

Pour la première fois, le public va pouvoir les admirer aux Pays-Bas. L’exposition de grande ampleur « Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature » met en évidence l’influence déterminante de Vincent van Gogh (1853-1890) sur le travail de Hockney. Point d’orgue de cette série de paysages, le chef-d’œuvre aux dimensions spectaculaires L’Arrivée du printemps à Woldgate, Est du Yorkshire (deux mille onze), composé de 32 toiles mesurant chacune 9,75 mètres de large et 3,66 mètres de haut. La présentation rassemble également des carnets de croquis, des vidéos, des « dessins photographiques » et une vingtaine de dessins grand format sur iPad, également présentés pour la première fois aux Pays-Bas. Spécialement pour l’événement, la photographe néerlandaise Rineke Dijkstra a réalisé un portrait du maître, aujourd’hui âgé de 81 ans. Axel Rüger, directeur du musée Van Gogh d’Amsterdam :

« Hockney est un des artistes les plus inspirants de notre époque. Aucune exposition retraçant l’influence de Van Gogh sur son travail n’avait encore été organisée. C’est pour nous un très grand honneur que de pouvoir relever ce défi inédit ».

Retour dans le Yorkshire

Dans les années 1990, Hockney quitte Los Angeles pour retourner vivre dans sa province natale du Yorkshire Wolds, en Grande-Bretagne, dont il entreprend de peindre le paysage caractéristique. Ses vues du Yorkshire révèlent une observation minutieuse des changements de saison et de la manière dont la lumière, l’espace et la nature interagissent et évoluent constamment. Ce sont ces grands formats aux couleurs vibrantes qui expriment le mieux, dans son œuvre, l’amour de la nature.

Ces toiles présentent une parenté évidente avec les paysages de Van Gogh, tels La Moisson (1888), Champ d’iris près d’Arles (1888) et Le jardin de l’hôpital Saint-PaulLa chute des feuilles ») (1889). La stylisation des traits verticaux des troncs dans le tableau de Van Gogh se retrouve par exemple dans le tracé répétitif des troncs de L’Arrivée du printemps à Woldgate, Est du Yorkshire (deux mille onze).

The Harvest
Vincent van Gogh (1853 – 1890), Arles, June 1888 oil on canvas, 73.4 cm x 91.8 cm Credits : Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation)

« Tout le monde aime le printemps. Tout dans le paysage éclot et se dresse. Comme si la nature était en érection. » David Hockney

L’admiration de Hockney pour Van Gogh
Hockney évoquant Van Gogh : « Ses tableaux sont pleins de mouvement. Selon moi, si les gens aiment tant les peintures de Van Gogh c’est parce qu’on peut voir comment elles sont faites. Tous les coups de pinceau sont visibles, on peut voir exactement comment ils sont appliqués sur la toile. Si vous dessinez un seul brin d’herbe, vous en voyez toujours plus. Vous voyez alors les autres brins d’herbe ; vous continuez à en voir de plus en plus. Cela me fascine et cela fascinait aussi Van Gogh. Il possédait un regard cristallin. »

« Le monde est magnifique et coloré. La nature est prodigieuse. Van Gogh vénérait la nature. Regardez les tableaux de Van Gogh et vous verrez qu’il n’était pas seulement malheureux. Il y a toujours des raisons de déprimer dans la vie, mais il faut regarder le monde avec des yeux remplis de joie. » David Hockney

Une exposition unique

« Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature » met en lumière l’influence de Van Gogh sur l’œuvre de Hockney : deux peintres éprouvant une même fascination pour la nature, friands de couleurs vives et animés par un désir constant de s’émanciper de la perspective classique. Axel Rüger : « Les paysages monumentaux du Yorkshire sont placés au cœur du parcours, notamment L’Arrivée du printemps à Woldgate, Est du Yorkshire (deux mille onze), prêté par le Centre Pompidou, dans lequel le spectateur devient pour ainsi dire le personnage central d’une nature vidée de toute présence humaine. L’amour de la nature chez Hockney transparaît de manière particulièrement expressive dans ces paysages aux couleurs acidulées ; dans l’exposition, ils sont présentés en regard des paysages de Van Gogh ».

C’est pendant son séjour dans le Yorkshire que Hockney a pour la première fois expérimenté le dessin sur iPad. Le résultat est étourdissant. Vingt de ces dessins très achevés (sur une série qui en regroupe plus de 100) seront reproduits en grand format. Soit un ensemble de près 60 œuvres, dont deux séries d’aquarelles et de fusains, contenant chacune respectivement 36 et 25 aquarelles et fusains. Les visiteurs découvriront les carnets de croquis de Hockney et un certain nombre de feuilles autonomes qui trahissent clairement l’influence des dessins de Van Gogh. Mais aussi de magistrales vidéos des quatre saisons, des « dessins photographiques » récents et techniquement très ingénieux, de même que des aquarelles, des dessins en noir et blanc et des imprimés. Spécialement pour l’exposition « Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature », la photographe néerlandaise Rineke Dijkstra a réalisé un portrait de Hockney qui a su saisir le regard attentif et ouvert sur le monde de l’artiste.

Inspiration

« Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature » est la première exposition monographique de grande ampleur consacrée à David Hockney aux Pays-Bas. Elle permettra de donner une image complète de toutes les techniques que l’artiste a utilisées au long de sa carrière. Toutes les œuvres sont présentées pour la première fois aux Pays-Bas. «Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature »  s’inscrit dans une série de présentations ayant pour ambition d’associer les œuvres de Van Gogh aux créations des nombreuses générations d’artistes qu’il a inspirées. Depuis 2014, le public a ainsi pu découvrir des expositions dédiées à Francis Bacon, Edvard Munch, Frank Auerbach, Willem de Kooning, Peter Doig et aux œuvres expressionnistes de la collection Merzbacher. Des artistes modernes et contemporains qui expriment non seulement la dette qu’ils ont envers Van Gogh, mais qui influencent aussi par leur travail la manière dont le public perçoit aujourd’hui, et percevra demain, la peinture de Van Gogh.

David Hockney

Hockney est l’un des représentants les plus célèbres du pop art. Au milieu des années 1960, il s’installe aux États-Unis, où il développe un style pictural plus réaliste. En 2018, son tableau Portrait of an Artist (Pool with two figures) (1972) a été vendu aux enchères pour la somme de 90 millions de dollars, un record pour un peintre vivant. Hockney est considéré comme l’un des plus grands artistes des cent dernières années.

Catalogue

Le catalogue « Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature » retrace le processus de création des paysages monumentaux de Hockney. Ses peintures sont mises en regard avec les paysages de très grands formats de Vincent van Gogh. Dans un entretien unique, le peintre évoque ses inspirations et son plaisir inépuisable à observer le spectacle de la nature, qu’il partage avec Van Gogh.

Auteur : Hans den Hartog Jager. Disponible en néerlandais et en anglais, 176 pages, nombreuses illustrations, 29,95 €.

Une publication du musée Van Gogh en collaboration avec les éditions Tijdsbeeld.

Diffusion aux Pays-Bas : Rubinstein. Coédition anglaise : Thames & Hudson, Londres/New York.

Parcours audioguidé commenté par Hockney

Un parcours audioguidé spécialement conçu pour l’exposition, et partiellement commenté par Hockney lui-même, conduit le visiteur à travers les salles. Le temps de différentes visites guidées (en six langues), nos guides montrent les analogies entre Van Gogh et Hockney. Des ateliers de peinture et des ateliers libres sont également dédiés à l’exposition.

Le 10 mars, Hans den Hartog Jager, auteur du catalogue, donne une conférence sur la parenté entre Van Gogh et Hockney.

Tous les derniers vendredis du mois, le musée Van Gogh est ouvert jusqu’à 22 heures et propose à ses visiteurs un programme spécial autour de l’exposition intitulé « Vincent op Vrijdag ». La soirée spéciale « Vincent op Vrijdag » du vendredi 29 mars sera placée sous le signe de Hockney – Van Gogh.

Avec le généreux soutien de

L’exposition  » Hockney – Van Gogh. Les joies de la nature  » est rendue possible grâce au soutien du ministère de l’enseignement, de la culture et des sciences, de BankGiro Loterij, Van Lanschot, Fonds 21, Mondriaan Fonds, Dümmen Orange, Hull & East Yorkshire et Stichting Zabawas.