Saint-Patrick

Fête de la Saint-Patrick ou fête nationale irlandaise célébrée le 17 mars

St-Patrick-Tullamore-3 St-Patrick-Tullamore-4

St Patrick, Padraig en langue Gaélique, Patricius pour les romains

Saint Patrick est né en 389. Fils d’un gentilhomme romanisé, il reçut une belle éducation et était promis à un brillant avenir. Mais très jeune, sa famille se trouva dépouillée de tous ses biens, il fut alors traité en esclave, déporté et tenu en captivité jusqu’à l’âge de 6 ans dans le Comté d’Antrim.
Au service de son Maître Miliuc, celui-ci en fit un simple berger, une infortune qu’il vécut comme dictée par l’au-delà. Il en cultiva des valeurs spirituelles et une ascèse qu’il partageait avec les druides ou Filid « homme sage » en langue celte, philosophes savants qui se disaient dotés de pouvoirs surnaturels. Patrick en acquerra quelques pouvoirs magiques. Il louera la justice des Filid reposant sur le « Fighting Spirit », l’esprit de combat et de fair-play qui donnera le fameux trait du caractère Irlandais.
Il voulut convertir le roi Laoghaire entouré d’une cour de druides et de magiciens qui le jalousaient. Mais il embrasa un bûcher sous le feu divin, identifia une coupelle de poison, en but le contenu sans dommage, fit fondre à la demande le manteau de neige sur les sommets pour leur rendre leur verdure originelle, fit revenir le soleil dans ce pays où « il fait beau plusieurs fois par jour » et où « l’on croise les 4 saisons en une seule journée ». Il fera du trèfle (shamrock en anglais) une image de conversion, devenu signe de chance et des 3 feuilles, le symbole de la sainte trinité. La triplicité dans l’unité. Il fonda son église épiscopale sur le sanctuaire d’Armagh conciliant l’héritage celtique et la pensée chrétienne. Le sommet de Croagh Patrick 765 mètres a été baptisé depuis montagne de la Sainte Irlande. En 432, il y jeûna 40 jours et 40 nuits après son retour triomphal et d’un tête-à-tête avec Dieu. Il meurt en 461 à 72 ans à Downpatrick, où s’élève la cathédrale de la Sainte Trinité. À la Saint Patrick, voyez la vie en vert. Tout le monde se veut Irlandais* !
La Saint Patrick, fête nationale irlandaise, est une fête chrétienne (catholique) qui se célèbre le 17 mars et marque le nouvel an celtique. Célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, sa popularité s’étend aujourd’hui aux non-irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Cette fête est depuis récemment de plus en plus célébrée par les Français.
Les célébrations font appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise. Les participants portent au moins un vêtement vert, assistent et participent à des parades. C’est la ville de New York qui abrite la plus grande parade lors de la Saint Patrick, avec plus de deux millions de spectateurs sur la Cinquième Avenue, devant les tours du sanctuaire dédié à Saint Patrick jusqu’au triangle vert de Central Park.
Il ne faut jamais rater une occasion de participer à la Saint Patrick. Les tartans, les plaids, les sonneurs d’uileann pipes et leurs musiques font vibrer le petit trèfle vert qui sommeille en vous.

Saint Patrick

* Remerciements à Patrick Mahé pour son livre « Saint Patrick » aux éditions Hoëbeke

Il ne faut jamais rater une occasion de participer à la Saint Patrick. Les tartans, les plaids, les sonneurs d’uileann pipes et leurs musiques font vibrer le petit trèfle vert qui sommeille en vous.

Découvrez le savoir-faire irlandais avec les Irish whiskeys Tullamore Dew

St-Patrick-Tullamore-5
Whiskey de grain … Whiskey de malt… Pot still whiskey… les 3 à la fois !

Les Irish whiskeys, une élaboration spécifique…
La fabrication des Irish répond à des règles très précises :
• La distillation, le vieillissement et la mise en bouteille doivent avoir lieu sur le territoire de l’Irlande ou celui de l’Irlande du Nord.
• Les Irish Blended Whiskeys sont issus d’au moins 2 des 3 types de whiskeys fabriqués en Irlande (whiskeys pot still, de grain ou de malt).
• Si les Irlandais utilisent les mêmes céréales que leurs cousins Ecossais pour élaborer leur whiskey, leur méthode de production diffère sur de nombreux points :
– Absence de la tourbe.
– Alambics de grande taille.
– Triple distillation.
– L’art de l’assemblage appelé le « blending ».
Ces règles permettent d’avoir des whiskeys plus « smooth », à savoir plus doux, plus frais et plus légers.
www.tullamoredew.com/
A consommer avec modération