Musée de l’Armée

Le 15 décembre 1840… les cendres de Napoléon Ier arrivent aux Invalides

MuséeArmée6

Le 5 mai 1821, Napoléon Ier s’éteint dans sa demeure de Longwood House sur l’île de Sainte-Hélène,où il était exilé depuis 1815.

C’est là qu’il est d’abord inhumé, à l’ombre des emblématiques saules pleureurs de la Vallée du Géranium.
En 1840, inspiré par Thiers qui lui suggère un geste symbolique en faveur de la mémoire de l’Empereur, le roi Louis-Philippe décide du transfert de son corps.Des marins français, placés sous le commandement du prince de Joinville, ramènent le cercueil en France à bord du navire la Belle Poule.
Des funérailles nationales accompagnent le Retour des cendres de l’Empereur Napoléon Ier, transférées aux Invalides le 15 décembre 1840 en attendant l’édification du tombeau. Celui-ci est commandé en 1842 par le roi Louis-Philippe à l’architecte Visconti (1791-1853), qui fait réaliser sous le Dôme d’importantes transformations en perçant une immense excavation pour accueillir le tombeau. Le corps de l’Empereur Napoléon Ier y est déposé le 2 avril 1861.

Sous le Dôme des Invalides, le tombeau de Napoléon
Le monument, façonné dans des blocs de quartzite rouge, est cerné d’une couronne de lauriers et d’inscriptions rappelant les noms des grandes victoires de l’Empire qui se détachent sur le sol de marbre polychrome. Entourant le tombeau, douze sculptées par Pradier, symbolisent les campagnes militaires de Napoléon. Dans la galerie circulaire, une suite de 10 bas-reliefs sculptés par Simart, figurent les principales réalisations du règne. Au fond de la crypte, au-dessus de la dalle sous laquelle repose le Roi de Rome, est érigée une statue de l’Empereur revêtu de la symbolique impériale.

Musée Armée7

Le tombeau de l’empereur Napoléon Ier dans l’église du Dôme des Invalides © Paris, musée de l’Armée / Emilie Cambier

La tablette Dôme interactive

Musée Armée1 La tablette Dôme interactive © Paris, musée de l’Armée

Le musée de l’Armée propose une visite en réalité augmentée de l’église du Dôme et du tombeau de Napoléon Ier , permettant de parcourir l’histoire de ce lieu et de l’explorer sous des angles inédits.
La tablette Dôme interactive propose au visiteur de décrypter les décors intérieurs de l’église du Dôme, de voir ce qui n’est pas visible à l’œil nu et permet de remonter dans le temps par de multiples reconstitutions, à l’aide de modélisations 3D et de vues panoramiques à 360°. Elle est disponible sur tablette iPad mini en français, en anglais, en espagnol et en chinois.

Le Dôme au temps de Louis XIV Le visiteur découvre le Dôme au temps de Louis XIV, en 1706, avec son pavement central décoré d’un soleil stylisé, avant l’excavation creusée pour accueillir le tombeau de Napoléon Ier . Jules Hardoui Mansart avait réalisé une véritable prouesse architecturale en perçant les quatre piliers porteurs de la coupole, afin de permettre au roi, depuis le centre, de faire face à l’autel placé à l’intérieur de chacune des six chapelles. Les composantes du décor intérieur de la coupole sont décryptées : les douze apôtres peints par Jean-Baptiste Jouvenet (1644-1717), les douze portraits des rois de France, de Clovis à Louis XIV, et les chefs d’œuvre de Charles de La Fosse (1636-1716), peintre de Louis XIV à Versailles : la fresque centrale et les quatre évangélistes.

Les secrets du tombeau de Napoléon Ier

La chapelle Saint-Jérôme est reconstituée dans ce programme telle qu’elle fut aménagée en 1840 pour accueillir le cercueil de l’Empereur, jusqu’à l’inauguration du tombeau en 1861. Des commentaires expliquent le voyage du retour des Cendres de Sainte-Hélène et les principales œuvres civiles du gouvernement de Napoléon, évoqués par les bas-reliefs, ainsi que les victoires napoléoniennes inscrites sur le pavement central.

Musée Armée 2

Captures d’écran de la tablette Dôme interactive : la chapelle Saint-Jérôme et le pavement central du Dôme © Paris, musée de l’Armée

La tablette interactive perce les secrets de l’imposant sarcophage en quartzite où repose la dépouille de l’Empereur pour dévoiler virtuellement les cinq cercueils, faits d’ébène, de plomb, d’acajou ou encore de fer blanc, qui s’emboîtent à l’intérieur pour conserver son corps. Les autres tombeaux et monuments funéraires sont également présentés : Joseph Bonaparte, le frère aîné de l’Empereur, Turenne, Vauban, spécialiste des fortifications au service du Roi-Soleil, mais également les maréchaux Foch et Lyautey.

Musée Armée3

Captures d’écran de la tablette Dôme interactive : le cercueil en ébène du tombeau de l’Empereur © Paris, musée de l’Armée

Le caveau des gouverneurs, un lieu caché du public

La tablette Dôme interactive permet de pénétrer virtuellement dans un lieu inaccessible au public : le caveau des gouverneurs. Situé sous l’autel de l’église des soldats, de l’autre côté de la verrière qui la sépare aujourd’hui du Dôme, il contient les sépultures de maréchaux, généraux et anciens gouverneurs des Invalides et autres personnalités militaires, comme les cendres de Rouget de Lisle, auteur de la Marseillaise.

Enfin, la tablette Dôme interactive renvoie vers des objets et tableaux à découvrir dans les salles du musée de l’Armée Louis XIV à Napoléon III ainsi celles consacrées aux Deux guerres mondiales.

LE DOME DES INVALIDES

MuséeArmée4

Le Dôme des Invalides © Paris, musée de l’Armée

L’église du Dôme, ancienne église royale des Invalides, dont la construction et la décoration sont menées à bien entre 1677 et 1706, est l’œuvre de l’architecte Jules Hardouin-Mansart.
Ce monument éblouissant par l’harmonie de ses proportions, et dont la coupole s’élève à 110 mètres de hauteur, fut longtemps l’édifice le plus haut de Paris. Son décor extérieur, majestueux et élégant, contraste avec l’austérité de la façade nord et la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides,réalisé par l’architecte Liberal Bruant mais exalte tout autant la gloire militaire de Louis XIV et de la monarchie. A l’intérieur, la grande excavation centrale, où se trouve le tombeau de Napoléon Ier, est postérieure à la construction de l’édifice. La décision d’édifier ce tombeau aux Invalides fut en effet prise en 1840 par le roi Louis-Philippe Ier , qui a fait de l’Hôtel des Invalides un lieu emblématique du souvenir de l’Empereur, où sont désormais inhumés plusieurs membres de la famille Bonaparte, rejoints au XX e siècle par les maréchaux Foch et Lyautey.

La politique digitale du musée de l’Armée

Le musée de l’Armée accorde une large part aux nouvelles technologies de communication : ainsi, son écosystème web, les 170 dispositifs multimédias qui jalonnent le parcours des collections permanentes et des expositions, comme ses supports nomades de médiation culturelle répondent aux attentes des visiteurs d’aujourd’hui. Depuis septembre 2015, le public du musée a désormais la possibilité de télécharger gratuitement l’application musée de l’Armée à partir de l’AppStore et de Google Play. Le programme Dôme Interactive sera aussi prochainement téléchargeable sur les stores.Réalisation par Art Graphique & Patrimoine – www.artgp.fr

Riche d’un savoir-faire de plus de vingt ans acquis à travers le relevé de monuments historiques, Art Graphique & Patrimoine allie technologies numériques, créativité et expertise pour la mise en valeur du patrimoine culturel. La société est aujourd’hui leader sur le marché de la modélisation 3D et de la réalité augmentée, réinventant chaque jour des outils de médiation toujours plus innovants, et offre une solution unique et adaptée, simple et efficace à chaque demande, répondant ainsi aux attentes des institutions, collectivités, entreprises ou particuliers.Exploitation par Antenna international – www.antennainternational.com

Depuis près de 30 ans, Antenna crée des parcours de visite mobile pour les sites culturels et touristiques du monde entier. Pionnier dans le domaine de la visite audioguidée, Antenna possède une expertise inégalée dans la gestion des services d’audioguidage des musées et des sites patrimoniaux. Près de 500 agents d’accueil assurent dans le monde entier l’exploitation du service d’audioguides, de guides multimédias et d’audiophones Antenna.

Informations pratiques

Tablette Dôme interactive
Tarif unique : 5€
Disponible en quatre langues : français, anglais, espagnol et chinois
Durée du parcours : 30 à 40 minutes >
Conditions d’accès au musée Musée de l’Armée, Hôtel des Invalides, 129 rue de Grenelle, 75007 Paris
Ouvert tous les jours sauf le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre
10h à 17h (du 1er novembre au 31 mars)
10h à 18h (du 1 er avril au 31 octobre)
Tarif plein : 9,5€*
Tarif réduit – tarif de groupe (plus de 10 personnes) : 7,5€*
>tarifs en vigueur au 1er janvier 2015, sous réserve de modification
musée-armée.fr – 0 810 11 33 99
MuséeArmée5