Legend pour femme

En 2011 la marque Montblanc écrivait un nouveau chapitre de son histoire avec le lancement du parfum masculin Legend.

Legend-white-background

Un tel homme ne pouvant s’imaginer sans compagne,

voici aujourd’hui Legend pour Femme

Legend-Montblanc

Une femme chez Montblanc, créateur des instruments d’écriture Meisterstück, d’objets de fumoir pour gentlemen et de boutons de manchette sensationnels ? Bien sûr…
On le sait peu, mais de la princesse Grace de Monaco à Ingrid Bergman, de Greta Garbo à Marlène Dietrich, elles sont nombreuses à avoir inspiré les artisanats Montblanc.
Comment résister au raffinement d’une somptueuse maroquinerie, à celui des montres et stylos spécialement conçus pour les mains les plus fines, comment ne pas fondre devant les diamants taillés en étoile ? Il faudra désormais aussi compter avec Legend pour Femme, tentation infaillible, hommage au luxe moderne qui puise ses racines dans l’intemporel.

Portrait de Femme
Qui est-elle, cette femme Legend ?
Photographiée, comme son alter ego masculin par Peter Lindbergh, elle est authentiquement remarquable. Regard frontal, sourire à peine esquissé, elle s’affirme tranquillement sûre d’elle-même, de ses choix, de sa simplicité pourtant très sophistiquée. Car tout en elle n’est qu’élégance.

Aucun accessoire, pas de coiffure compliquée, un maquillage discret, vêtue d’un sobre pull noir: le narcissisme n’est pas son affaire. Ni le toc, ni le bling, l’inutile, la surenchère. Ainsi saisie sans apparat, c’est dans son intimité même qu’elle apparaît, laissant affleurer sa pudeur et, essentiellement, son étonnant charisme. La femme Montblanc est déjà une légende.

Objet de désir
De même qu’elle choisit la sobriété dans sa manière d’être ou le naturel dans ses relations à autrui, elle aime que ses affaires personnelles aillent à l’essentiel, qu’elles ne se perdent pas dans les afféteries, le maniérisme. Pureté des lignes, beauté de la retenue. Mais refusant la sévérité, elle recherche aussi la douceur des formes.

Harmonie et raffinement.
Le flacon de Legend pour Femme reprend le célèbre emblème de marque et celui de la collection 4810 : les six branches d’une étoile universellement connue sous le nom de Montblanc (4810 ? Oui, comme le nombre de mètres auxquels culmine, toujours recouverte de neiges éternelles, la montagne la plus haute d’Europe.)
Le flacon s’inspire des bagues de cette collection qui seraient comme empilées les unes sur les autres. Il forme une colonne de lumière et de féminité : aucun angle mais des courbes, un jeu de reflets et d’éclats réfléchis par la transparence du verre à peine rosé.
Et dans la main, le poids du vrai luxe.
Le capot en zamac dessine lui aussi l’étoile Montblanc et réunit les célèbres trois lignes horizontales des Meisterstück. La signature, gravée sur le côté, si lisible par ailleurs dans l’ensemble des codes, n’a nul besoin d’être répétée sur une étiquette. Ainsi, l’objet, semblable à celle qu’il accompagne, reste-t-il vierge de superflu. Il en est de même pour l’étui. Reprenant le rose pâle du flacon, auquel s’ajoute une touche métallique, il est animé des mêmes vagues (quoique différemment incurvées) et souligné de l’étoile comme d’un sceau, comme d’un paraphe universellement reconnu.

Parfum de peau
Il est certain, à la regarder, qu’une telle femme se pare de signaux invisibles, de silences expressifs, de non-dits subliminaux. Elle préfère semer des indices à l’adresse de ceux qui les détectent que proclamer des mots audibles par tous. Elle a du goût pour le secret, aime mieux ce qui se découvre que ce qui se dévoile. Et son parfum la raconte davantage que le plus long des discours. Lumineux et intense, il s’ouvre sur un accord de néroli, de poire croquante un peu verte, et d’orange amère. C’est fruité, tendre et subtil mais pas sucré ni enfantin. Parfum de plaisir, évidemment. A l’autre bout du prisme olfactif, muscs, vanille et quelques bois blonds l’ancrent dans une sensualité légèrement poudrée et l’actualité d’un sillage ne s’offrant pas au tout venant. Parfum d’étreinte, absolument. Entre cette entame et de cette finale, vient l’âme. Essence de fleur d’oranger (presque miellée, telle qu’on la sent à la fin de l’hiver dans les jardins méditerranéens), muguet reconstitué (vert et blanc, irrésistible) et jasmin d’Inde, alias grandiflorum, somptueux et pourtant si délicat. Parfum de femme, assurément.
Legend pour Femme de Montblanc a été écrit par Bernard Ellena et Nathalie Feisthauer.

Un homme à désirer

Legend-Homme

Un portrait ? Surtout pas !
L’homme qui se reconnaît en LEGEND ne se laisse pas ainsi définir. Il préfère l’élégance à l’explication… Serein, sans nul doute, et sûr de lui, plus silencieux que volubile, il garde pour lui ses sentiments, ses courages, ses convictions. Pourtant, sans que rien ne soit dit, on devine que ses engagements sont déterminés, ses goûts sans artifice et passionnés.
Viril naturellement, c’est-à-dire avec naturel, cet homme, tel que Montblanc le voit, est incarné par l’Anglais Simon Clark et photographié par l’Allemand Peter Lindbergh. Force du noir et du blanc, simplicité de l’image, sobriété du pullà col roulé…Cet homme-là est de ceux qui créent leur propre légende.

Mémoire d’authenticité et de savoir-faire
Lorsque l’on est porteur du nom Montblanc, le style est central, essentiel.
Créé par le studio de design intégré de la Maison Montblanc, le flacon est un concentré de virilité,
avec un design intemporel et habillé des codes emblématiques.
Les lignes sont rondes et lourdes mais tout en douceur, rappelant le toucher sensuel du célèbre Meisterstück noir. Tout comme le noir très profond du verre et le métal noble de la frette. Embossée en relief sur cette partie supérieure du flacon ainsi que sur son capot, l’emblématique étoile à six branches ne laisse aucun doute sur la signature. Sur le capot, les trois “anneaux” du Meisterstück 149 encadrent le célèbre patronyme.

Pas d’étiquette !
L’étui quant à lui, pareillement noir et argent, a été marqué du sceau d’un fil métallique, en citation de la courbe étoilée. Laquelle étoile, encore, apparaît enfin dans son identité première : blanche comme le sommet enneigé de la montagne, évoquant les 6 glaciers qui l’entourent.

La fragrance
Le parfum de LEGEND exprime aussi bien la force que la douceur, la franchise que le mystère. Essence
à la fois masculine et attentive, présente mais pas ostentatoire, elle a été écrite par Olivier Pescheux.

Sa famille olfactive ? La fougère.
Légèreté aromatique des premières notes : la Lavande, incontournable dans ce type d’accord, fuse dès le premier effluve. La Bergamote de Calabre et le Litsea Cubeba, alias « verveine exotique », en renforcent l’extrême vivacité.
Vibration et intensité du coeur : l’Evernyl, molécule substantielle de la mousse de chêne,déploie sa sensualité et sa profondeur. « Je voulais qu’il soit l’âme de la formule, détaille le parfumeur. Je l’ai donc franchement surdosé. »
La Pomarose™, matière première issue de la technologie la plus récente, accompagne l’indispensable géranium. Et, entre pomme et rose, ses facettes apportent modernité à l’ensemble.
Sensualité et harmonie en fond : pas de fougère sans Coumarine, cette note « mi foin / mi biscuit » est l’élément principal de la Fève Tonka, Associée à une touche de bois de Santal, la fragrance devient une aventure aussi privée qu’irrésistible.
La signature, d’ailleurs, en fait foi : Montblanc LEGEND

Montblanc Legend
La Gamme
Famille : Fougère Fraîche
Pyramide olfactive :
Tête : Bergamote, Litsea Cubeba, Lavandin, Feuille d’Ananas
Coeur : Jasmin, Cèdre Blanc, Pomarose TM, Rose
Fond : Evernyl, Ambrofix, Santal, Fève Tonka
Prix publics suggérés :
Eau de Toilette Vaporisateur 100 ml 70 €
Eau de Toilette Vaporisateur 50 ml 48 €
Eau de Toilette Vaporisateur 30 ml 34 €
Baume après-rasage 150 ml 24 €
Gel Douche 150 ml 22 €
Déodorant Stick 75gr 18 €
Référencement : Mai 2011
Parfumeur : Olivier Pescheux (Givaudan)
www.montblanc.com/fr-fr/