L’année de la France en Corée

Jean-Charles De Castelbajac et le collectif THTF signent l’affiche officielle de l’année de la France en Corée 2015-2016.

AFFICHE FRANCE COREE

Année France-Corée 2015-2016 célèbre le 130ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, 130 ans d’amitié…

Elle est mise en oeuvre par l’Institut français, opérateur du Ministère des Affaires étrangères et du développement international pour l’organisation des Saisons culturelles et l’action culturelle extérieure de la France.
L’Année de la Corée en France a été inaugurée le 18 septembre 2015 et s’achèvera en août 2016, tandis que l’Année de la France en Corée aura lieu de mars à décembre 2016. Ce rendez-vous, placé sous le signe de la création et de l’innovation proposera plus de 200 manifestations en Corée : événements culturels d’envergure dans les musées, les théâtres, les salles de concert mais aussi dans l’ espace public. Associant toutes les formes artistiques, des plus classiques aux plus novatrices, l’Année de la France réunira
aussi tous les publics lors de grands événements sportifs, économiques, scientifiques ou encore gastronomiques.

Pour ce programme exceptionnel, Jean-Charles de Castelbajac signe l’affiche officielle de l’événement, avec le duo THTF issu de la nouvelle génération artistique pour célébrer la relation d’amitié entre ces deux pays.
AFFICHE_FRANCE_COREE_JCDC

L’année de la France en Corée 2015-2016 130 ans d’amitié.

Entre Jean-Charles de Castelbajac et la Corée s’est tissé une histoire d’amour singulière, presque instantanée. Il visite Séoul pour la première fois en 1980 et trouve immédiatement un écho à son univers créatif pop et décalé.
« Il y a en Corée, ce désir de pont entre toutes les disciplines comme chez moi ».
Le pays, son histoire, ses couleurs et sa culture ont touché l’artiste protéiforme qui appréhende cette énergie comme catalyseur. Sémantiquement, Séoul rime avec « Soul », le créateur fait alors 50 fois ce voyage. Un transfert philosophique mais surtout symbolique. Il fut très vite adopté par les coréens et inversement, Il est un peu coréen
mais définitivement «corps et âme». Aujourd’hui, Il participe activement à une cristallisation sentimentale entre deux
beaux pays. «Je suis heureux d’être impliqué dans cette célébration avec mon art, comme si je participais au mariage de deux amis » Le duo THTF travaille avec rigueur un langage de formes et de matières à travers la peinture et le collage d’affiches. Depuis 2009,
c’est une évolution vers un style abstrait et épuré que ces deux personnalités ont engagé, à échelle internationale. Les idées de l’un croisent de manière indissociable l’exécution de l’autre. Avec des compositions aléatoires mais matures, des éclairs de couleurs viennent ponctuer des graphismes Matisséens. Plastiquement, Jean-Charles de Castelbajac et les THTF sont réunis par la ligne noire et animés par un désir de transmissions. Comme une évidence, leurs univers composent l’affiche officielle de l’année France-Corée sur le
modèle d’un cadavre exquis poétique et harmonieux.
Sur une palette de noir et blanc et de couleurs primaires, code chromatique du créateur, les formes géométriques de THTF mettent en valeur les esquisses du créateur. Pour l’événement, les artistes livrent une vision humaniste aux dimensions graphiques hautement symboliques.
Traité comme un message de paix subliminal, les 3 oiseaux, aux couleurs des deux nations, convergent vers le visage d’une femme intemporelle. Sa robe jaune évoque l’Asie et le sac qu’elle porte, lui, parle d’amour… L’autre main dans sa poche signe un dynamisme résolument moderne et une étoile centrale domine la scène comme un phare
d’espérance. Au centre, une tour Eiffel extravagante est formée par l’épure des trois oiseaux rappelant étrangement les « windmill » coréens, couvre-chefs symbolisant la chance et la prospérité.

Jean-Charles De Castelbajac célèbre l’année de la France en Corée 2015-2016 & inaugure King of Signs

Corée France

Pour célébrer l’Année de la France en Corée et 130 ans d’amitié entre les deux pays,
Jean-Charles de Castelbajac imagine King of Signs, une oeuvre monumentale enveloppant la statue du Roi Sejong, érigée à Sejongno, Jongno-gu, Seoul-si.

Cette cristallisation diffuse un véritable message d’espoir destiné à la jeunesse coréenne et transpose l’excellence de la typographie Hangeul, encadrant consommes et voyelles.
Entre Jean-Charles de Castelbajac et la Corée s’est tissé une histoire d’amour singulière, presque instantanée. Il visite Séoul pour la première fois en 1980 et trouve immédiatement un écho à son univers créatif pop et décalé. Le pays, son histoire, ses couleurs et sa culture ont touché l’artiste protéiforme qui appréhende cette énergie comme catalyseur. « Il y a en Corée, ce désir de pont entre toutes les disciplines comme chez moi ».

La structure lumineuse dessine un cadre intergalactique autour du Roi Sejong réalisée par Youngwon Kim et révèle un roi en lévitation dans son vaisseau doré. Le spaceship représente l’aura du Roi, comme un hommage à son règne, lui offrant un trône céleste et un couronnement contemporain.
« j’ai voulu cristalliser la statue du Roi Sejong, pour la modernité de ce Roi et les valeurs de ce visionnaire ; courage, audace et une incroyable ouverture d’esprit ».

L’oeuvre est complétée par 4 sculptures symboliques inspirées par le processus de création du Hangeul, disposés aux 4 angles ; la main pour faire, le coeur  pour l’humanité, l’oeil pour la curiosité et une aile pour rêver la liberté. Avec King of Signs, il est aujourd’hui l’un des membres principaux de la délégation française célébrant les relations diplomatiques franco-coréenne.
KING OF SIGNS sera inauguré jeudi 24 mars à 19h, à Sejongno, Jongno-gu, Seoul-si.
En présence de M.Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du développement international.
Retrouvez le programme de l’année de la France en Corée sur :
www.anneefrancecoree.com