Jour d’Hermès

Chez Hermès, chaque femme est un mystère

Jour-d'Hermès-1 Jour-d'Hermès-2

Un fleuri qui fleure, effleure, affleure…

La lumière éveille et révèle la beauté du monde, sublime le caractère des choses et des êtres. Elle donne à voir chacun sous son meilleur jour.
Immatérielle et impalpable, elle fait naître, en les caressant, les corps et les matières.

La lumière anime, elle frémit à nos oreilles, frissonne à nos narines, effleure nos lèvres, chatouille chaque pore de notre peau.

Elle nous enchante. Elle est la vie même !

De cette lumière qui met au jour chaque jour la beauté de la femme et ses expressions infinies, de cette naissance, Hermès a fait une essence et créé le plus essentiel des parfums.
Jour d’Hermès.
La lumière est la promesse de l’aube, celle d’une éternelle renaissance.
Pierre-Alexis Dumas
Femmes bien plantées, plantureuses, pleines de vie, de santé, des tableaux de Bonnard, de Théodore Chassériau. Femmes délicates et lumineuses de Botticelli. Femmes élégantes et gracieuses, faussement pudiques, des estampes japonaises. Femmes fortes, au-delà des apparences. Femmes présentes, sans ostentation. Femmes habitées, accueillantes, hospitalières. Femmes joyeuses et colorées.

Femmes si sûres d’elles qu’elles avouent leur besoin des autres, des amours, des amies, des enfants, des ancêtres. Femmes sensuelles, qui n’abusent d’aucun artifice pour exister ou alimenter rêveries et fantasmes.
Femmes libérées, délibérément femmes.
Mettre en lumière le féminin, et garder le mystère de chaque femme ?
Alors oui, pour nous surprendre encore, Jean-Claude Ellena s’est surpris lui-même. Lui qui s’émancipe volontiers des genres pour échapper à leurs codes,s’est attaché au féminin, pour mieux le libérer.

Qui dit féminin dit fleur, en parfumerie ?

Soit, a répliqué Jean-Claude Ellena, mais alors mille fleurs ! Des brassées, des bouquets, des gerbes, des bosquets, fleurs du jardin, fleurs de salon, fleurs du matin, fleurs du soir, parfums espiègles, odeurs envoûtantes, à profusion !
Et puis, pour aussi nous toucher, à distance, des baumes qui disent la sensualité et la douceur des caresses. Le résultat est là : de l’aube au crépuscule, un fleuri qui fleure, effleure, affleure…
Alors, comme une graine ancienne donne naissance à des fleurs fraîches, le carré d’assise du flacon historique se fait ancrage ; de chaque angle de ce socle monte une ligne tendue ; et ces quatre lignes, qui poussent, s’élèvent et s’épanouissent, viennent se rejoindre en un mouvement fluide, une courbe sensible, une épaule sensuelle.

En leur centre, recueillie, contenue : une goutte en suspension dans le vide.
Grâce jaillie de la solidité, à l’image de son contenu. Exactement comme les fleurs les plus fragiles, légères, évanescentes, peuvent se balancer dans les airs parce que sous terre, leurs racines sont bien plantées.
L’essentiel de ce que nous attendons du jour : qu’il naisse, qu’il soit dense, qu’il soit rond, qu’il revienne. Un plein délié.
Des chaussures depuis vingt ans, oui.
Des bijoux depuis dix ans, oui.
Mais Pierre Hardy n’avait pas encore dessiné de flacon de parfum pour Hermès. C’était tellement nouveau pour lui qu’il cherchait le mot adéquat : flacon, fiole, bulle, urne, bouteille ?

Qu’est-ce qu’un flacon, au fond ?
Jour-d'Hermès-4
La preuve rassurante de la présence du parfum, cet objet qu’on ne voit pas. Ce qui est là, avant, autour, et ce qui reste, après.
Un flacon accueille, recueille, protège et libère.
Il dispense. Il rappelle. Il évoque.
Mettre en forme l’informel, rendre l’imaginaire palpable et visible, colorer le fugace, densifier l’impondérable, faire jouer le vide et le plein… Forcément, un parfum qui s’appelle Jour d’Hermès
et qui embaume les fleurs, inspire.

Hermès parfumeur
L’aventure débute dès l’année 1951 avec Eau d’Hermès composée par Edmond Roudnitska. La naissance de Calèche, premier parfum féminin de la maison, viendra confirmer, dix ans plus tard, cet engagement dans le métier de parfumeur. Depuis, les créations par des grands noms de la parfumerie se sont succédé, apportant leur contribution d’auteurs singuliers à cet engagement
d’Hermès dans la parfumerie, à la fois comme artisan et artiste.
En 2004, Jean-Claude Ellena rejoint la maison pour en devenir le parfumeur exclusif et signer l’ensemble des créations. Pour ce poète, « l’essentiel est invisible pour les yeux »

N’oubliant jamais la vulnérabilité de l’instant qu’il s’attache à retranscrire, Jean-Claude Ellena cherche ces « pays de derrière l’air » chers à Jean Giono **.
Il les décèle, les rejoint et nous les rend perceptibles en faisant signe de quelques symboles forts, sans rechercher une littéralité pesante qui ne ferait qu’obscurcir le propos. Car le mystère, s’il s’apparente à une pose ou à une attitude, peut être aussi plat que le dos d’une main, tandis que la simplicité d’une épure peut recéler des dimensions insoupçonnées, extensibles sans fin.
Ainsi, ce qui retient n’est pas ce qui enferme, dicte et restreint, mais ce qui est susceptible de donner accès à un espace vibratile, caché, qui ne demande qu’à être découvert, doucement perçu et exploré…
N’est-ce pas la différence entre l’image et l’imaginaire ?
Pareille démarche illustre au plus haut point le savoir-faire d’une maison qui, au lieu de s’atteler à suivre une mode, a placé l’artisanat, la singularité, une fantaisie rigoureuse et personnelle au coeur de sa quête.
Dans la bibliothèque des parfums Hermès, chaque parfum est un récit, chaque parfum ouvre un imaginaire.

Les Parfums-Romans  récits peuplés de personnages et d’événements, les Parfums-Romans déploient le temps dans la durée. Ils puisent leur inspiration dans le patrimoine d’Hermès. Ainsi, Calèche, Équipage ou, plus récemment, Eau des Merveilles,
Terre d’Hermès ou Voyage d’Hermès racontent une histoire et offrent en partage le monde imaginaire de la maison.

Les Parfums-Nouvelles récits plus brefs, au nombre plus limité de personnages et d’événements.

Les Parfums-Nouvelles – Jardins et Colognes – concentrent le temps autour de l’instant. Promenades olfactives dans les pas du parfumeur de la maison, les Parfums-Jardins dessinent une géographie sensorielle inspirée par les thèmes annuels d’Hermès. Expressions figuratives et généreuses d’un plaisir simple, les Colognes s’inscrivent dans un registre composé d’instantanés olfactifs.
Les Parfums-Poèmes  Sobres et intenses comme des haïkus, les Parfums-Poèmes réinventent une nature aussi précieuse qu’insolite, sublimée par l’écriture d’un compositeur en quête d’inédit. Matières nommées de manière directe, au service de sensations ténues, d’impressions ineffables, Hermessence est une collection de fragrances singulières, destinées exclusivement aux magasins Hermès.
* Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry, © Éditions Gallimard, 1946.
** Le Serpent d’étoiles, Jean Giono, © Éditions Grasset, 1933.

Jour-d'Hermès-3
– 85 ml à 110 euros
– 50 ml à 80 euros
– 30 ml à 57 euros
– recharge 125ml à 107 euros
france.hermes.com/