Jean – Charles de Castelbajac à la Mannerheim Gallery

Castelbajac à la Mannerheim Gallery-Paris « 40 Passages »

Du 1er juillet au 31 juillet 2017
Jean Charles de Castelbajac

Jean- Charles de Castelbajac : une collection de mode utopique et onirique.

40 passages, 40 ponts, 40 portes, 40 chemins, 40 femmes tels des sas vers l’inconnu

Une couture contre-culture, de pièces uniques créés par Jean-Charles de Castelbajac dans la liberté la plus totale, loin de toutes contraintes commerciales. Le défilé classique a vécu et vivra, sans aucun  doute encore longtemps !

Il est vrai que,  sa dimension novatrice a été érodée par le joug et la mécanique d’un système qui s’affole, où le temps n’est plus l’allié du créateur Jean-Charles de Castelbajac. C’est un constat auquel nous assistons aujourd’hui.

Le vêtement se perd ! il n’est plus l’élément central du défilé. Il est le prétexte utilisé.

Jean-Charles de Castelbajac a bien compris que l’ère d’une révolution anti-show débutait. Celui qu’Eugenia Sheppard baptisait le «King of anti fashion» en 1971 dans le New York Times, revendique l’importance de la création avec son no-show « 40 passages » à la Galerie Mannerheim.

Le créateur a imaginé et dessiné une collection de mode utopique et onirique. 40 passages, 40 ponts, 40 portes, 40 chemins, 40 femmes tels des sas vers l’inconnu. Ces 40 œuvres pourront être réalisées sur commande, pour être portées ou installées sur un mur. Est-ce une robe ou un tableau? Un meuble ou un vêtement ? Ce sont les questions que pose Jean-Charles de Castelbajac.

Les silhouettes troublantes de l’artiste nous entraînent dans la cadence du défilé-performance, elles sont surmontées de 40 portraits. Le casting est créé : du visage au corps, pour nous laisser apprécier ses créations uniques et déposées. « L’art est le souffle, la mode est son corps qui court ».

Par le dessin, Jean- Charles de Castelbajac choisit de représenter ses modèles de façon non-conventionnelle. La collection se découvre directement sur les murs de la galerie, passage après passage, de façon à apprécier comme il se doit le line-up du créateur.

La révolution est en marche, le créateur joue avec les codes de la mode,  en les détournant !

Dans la lignée de ses défilés installations historiques comme «État d’urgence» en 2000, les modèles présentés dans «40 Passages» sont le lien direct de la main du créateur et l’amateur. Le  passage n°9 «Robe langue et smoking», réalisé spécialement pour le vernissage.

Jean Charles de Castelbajac1

Jean-Charles de Castelbajac est un créateur de mode visionnaire qui a anticipé par ses créations conceptuelles le décloisonnement actuel entre les arts et la mode.

Son sens de l’appropriation et du trouble l’a toujours conduit aux portes de l’art. Intégrant ces deux identités dans ses vêtements, il a été considéré comme un créateur inclassable et novateur.

Ses multiples collaborations avec d’autres artistes tels que Robert Mapplethorpe, Robert Malaval, Keith Haring, Ben et récemment Lek & Sowat ont concrétisé sa volonté de créer des ponts entre les deux disciplines.

Jean-Charles de Castelbajac est un artiste qui s’exprime au travers de nombreux mediums et supports;  La mode, le dessin, la peinture, les performances et scénographie ou encore le street-art à la craie.

Il vient de lancer son parfum au effluves d’enfance et d’en France, sous le nom étend’art de «Beautiful day». Son travail pictural est cristallisé en force sur la fresque de 3200 m2,  peinte sur la façade d’Orly sud.

Mannerheim Gallery 6 rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris, France
Mercredi-Samedi, 14h-19h
jc-de-castelbajac.com