Invictus

Paco Rabanne crée l’évènement et ouvre un nouveau chapitre dans la parfumerie masculine.

Paco-Rabanne-Invictus

Que se passe-t-il une fois la victoire conquise ? Quand le défi a été relevé, quand les muscles se relâchent, quand une clameur envahit le stade…

L’adrénaline fouette les sens et invite à une nouvelle extase.
Les sportifs sont les héros d’aujourd’hui. Bien au-delà de leurs performances, ils fédèrent tous les désirs et tous les fantasmes.

Le parfum de la victoire.
Paco-Rabanne-Invictus-1

« Un parfum se doit d’être aussi lourd de sens que léger à porter », Paco Rabanne

Invictus Paco Rabanne
Eau de Toilette 50 ml      54€
Eau de Toilette 100 ml    72€
Prix publics conseillés
Ligne conseil Paco Rabanne  01 40 88 64 02
www.pacorabanne.com

Paco Rabanne, Couturier et Créateur, est une figure majeure de l’Histoire de la Mode. Adulé ou décrié, il a, dès le milieu des années 60, exprimé une modernité radicale et accompagné les femmes dans leur désir d’émancipation. Révolutionnant les standards de l’élégance, symbolisés par les grands noms de la Haute Couture française d’alors, il est le créateur de toutes les audaces. Les mannequins blacks, les défilés happening et surtout, l’utilisation du métal et d’autres matériaux inédits pour bousculer des habitudes trop textiles et trop bourgeoises. Ses robes de lumière font date et illuminent les plus belles femmes du monde : Brigitte Bardot, Jane Fonda, Jane Birkin, Françoise Hardy…
Son impertinence reste aujourd’hui un synonyme intemporel de la modernité.
Dès la création de Calandre en 1969, un floral aldéhydé quasi surnaturel, et Paco Rabanne Pour Homme en 1973, une fougère aromatique, les parfums Paco Rabanne vont signer leur époque avec cette même audace. De grands succès, devenus des classiques de la parfumerie française et qui, chacun dans leur rôle, incarnent des univers forts et précis à la fois.
En 2005 et 2008, ce sont respectivement Black XS et 1 Million qui bouleversent le paysage. Détournement d’objets cultes – le « briquet » et le « lingot » – et signatures olfactives marquées matérialisent également deux fantasmes universels : la vie de rockstar et la réussite… au bout des doigts.
Avec Invictus, Paco Rabanne va à la rencontre d’un nouveau fantasme, celui de la victoire, d’un nouveau héros, le champion, et d’un nouveau territoire olfactif, la fraîcheur sensuelle au masculin.

Un nom prédestiné
Invictus, un nom qui revendique sa latinité et une masculinité musclée. L’invaincu, l’invincible, c’est le héros à qui rien ni personne ne peut résister. Dans l’idéal antique, l’athlète – aujourd’hui le sportif 2
– a les traits du divin. A moins que ce ne soit l’inverse ! En droite filiation avec le monde antique, la génération 2.0 voue un culte à ces sportifs hors normes, dans une imagerie parfois proche de la mythologie. Célébrés, adulés, les dieux des stades sont avant tout des hommes.

Le fantasme de la victoire
Le héros Invictus a déjà réalisé sa performance sportive. Il a gagné, il est le meilleur, c’est une cause entendue, mais cette saveur est trop fade, trop connue. Il est dans l’après, dans l’explosion de sensations : celles d’un succès qui submerge, d’une clameur qui le porte et le déshabille tout à la fois, d’un corps qui exulte, d’une réussite qui affleure à même la peau et, dans les multiples promesses d’autres victoires, plus sensuelles encore. Il est l’idéal masculin par excellence, resplendissant dans son identité de mâle. Sa virilité est brute, presqu’animale. Un modèle pour les hommes, un objet de désir pour les femmes. Au-delà de sa plastique, c’est son triomphe qui le rend désirable. Cette victoire ne donne pas seulement des ailes, elle est aphrodisiaque. Mais contrairement à d’autres fils d’Olympe descendus sur Terre, il a également de l’humour. Son sourire est son arme ultime.

La naissance d’un mythe
Paco Rabanne Parfums aime raconter des histoires. Chaque parfum développe ainsi son univers et inscrit pleinement ses valeurs. Invictus est né de l’envie de parler de sport de manière novatrice, en sublimant le fantasme social qu’il représente. Aller au-delà d’une narration olfactive au premier degré. Dépasser l’habituel alibi de la fraîcheur pour ancrer un véritable récit de parfumeur.
L’incarnation de ce parfum, primordiale, donne corps mais aussi résonnance à cette approche inédite. Qui n’a pas un jour rêvé d’entrer dans une arène ou un stade, d’entendre son nom scandé par la foule et de devenir un objet de désir ? Le demi-dieu d’Invictus est un vrai héros contemporain et c’est son humanité, et plus précisément son humour, qui le dégage d’un récit épique classique.

Fraîcheur et sensualité héroïques
Pour donner une réalité olfactive à ce fantasme, Paco Rabanne a fait appel à la parfumeuse Véronique Nyberg (IFF) qui s’est entourée de trois autres signatures : Anne Flipo, Olivier Polge et Dominique Ropion. Plus de deux ans et demi de recherches et un travail d’équipe pour un accord orgasmique entièrement inédit.
L’écriture de cette fraîcheur sensuelle tranche avec les approches traditionnelles de ce territoire masculin. Ni eau d’été transparente, ni Cologne classique, Invictus est une fragrance extrêmement texturée, avec un relief et un fond très présents.
Pour construire cette fragrance et atteindre cette note de fraîcheur sensuelle, l’habituelle pyramide a été écartée au profit d’une entité bicéphale. Une opposition d’univers, de forces, de sensations et de valeurs. Invictus est un boisé frais où le piquant répond au musclé.
« Entre fraîcheur cinglante et sensualité animale », déclare Véronique Nyberg. « Une forte envie de peau salée – mais pas iodée – qu’on voudrait goûter, lécher. Un contraste fort entre deux familles qui se répondent, se conjuguent et s’entrechoquent ».
Une extase, une envolée fraîche, vibrante, vivifiante qui est obtenue grâce à un accord marin, de l’écorce de pamplemousse et de la feuille de laurier. L’addiction, quant à elle, est créée par l’identité ultra virile et le magnétisme animal d’un accord boisé/ambré. Le bois de Gaïac, l’ambre gris et le patchouli tracent un sillage racé. « Des forces contraires mais qui se répondent. Un jaillissement, qui est évidemment une métaphore sexuelle mais qui fait également partie du langage sportif. Il y avait, dès le départ, une volonté d’étonner, de détonner même avec cette dualité dans la construction ». 3

Le trophée
Pour la création de ce flacon, Paco Rabanne s’est associé avec Cédric Ragot, designer éclectique et iconoclaste, pour qui la coupe s’est naturellement imposée. Tous les choix esthétiques et techniques ont abouti à un trophée, dans son essence la plus pure. Le symbole a été préféré à l’anecdote. Un nouveau détournement, un objet de collection, un trophée qui n’a pas oublié d’être pratique grâce à son ergonomie et réalisé dans la tradition d’excellence de la parfumerie française.

Les ailes de la victoire
Le logo et la typographie sont autant de rappels aux codes intemporels de l’Antiquité retravaillés dans une esthétique contemporaine. Cette double appartenance, ce stretching temporel parachèvent une signature forte, virile, pérenne. Les ailes – de la victoire – donnent une puissance et une aura au nom, qui semble gravé et scandé par les foules.
La structure en lauriers, autre récompense des héros et des vainqueurs, parachève et scelle l’identité graphique. Métalliques et mates tout à la fois, les tonalités de gris employées renvoient à la statuaire antique et aux métaux des victoires sportives.

Le champion moderne
A projet novateur, égérie hors normes. Paco Rabanne a choisi l’australien Nick Youngquest comme visage d’Invictus. Cet athlète âgé de trente ans a séduit par sa photogénie mais aussi par l’adéquation de sa personnalité aux valeurs véhiculées par le parfum.
Aux beautés aseptisées ou aux célébrités trop monolithiques, Nick Youngquest oppose une virilité sans détours. Une musculature impressionnante en rupture avec les standards métrosexuels, un regard d’acier, un sourire tout en promesses, une franchise ravageuse, un peu désinvolte, bien inscrite dans l’époque.

Le moment de grâce
Signé Alexandre Courtès, réalisateur français de longs métrages, le film publicitaire est avant tout un récit épique et une allégorie de la victoire. On y suit le parcours du champion dans l’euphorie de la victoire, de l’entrée d’un stade jusqu’aux vestiaires où l’attend une troisième mi-temps torride. Des apparitions, qui empruntent à la mythologie classique son sens du grandiose, voire de la démesure. A la fois métaphorique et hyper réaliste, le film illustre un fantasme à fleur de muscle.
L’autodérision est partie intégrante de cette évocation et renvoie le spectateur à sa propre humanité et aux rêves de grandeur qui sommeillent en lui. La musique, signée Kanye West, accompagne ce message ultra masculin et renforce la contemporanéité du champion Invictus.
Photographié par Nick et Warren, le visuel exhale une virilité exacerbée, affichée sans fausse modestie. Le flacon peut y être perçu comme le socle de l’objet du désir : le corps du champion. Cette grandiloquence sexy prend un détour inattendu, comme c’est toujours le cas chez Paco Rabanne, avec un sourire taquin. Cet échange subliminal entre le champion et le spectateur induit une complicité, au-delà du fantasme.

Calendrier Invictus 2014
Un photographe, un sportif de haut niveau, un calendrier. Rendez-vous en octobre 2013.

Invictus Award
7 athlètes, 7 nationalités, 7 disciplines sportives, 7 projets…
Esprit de conquête, héroïsme, combativité, courage, dépassement de soi sont autant de composantes autour desquelles Paco Rabanne a créé l’Invictus Award.
Cette compétition, inédite et uniquement on-line, récompensera un athlète et lui permettra de mener à bien le projet sportif qui lui tient à cœur.
Chacun des participants a été sélectionné par un jury de professionnels composé de Brice Compagnon et Juliette Ménager, tous deux Directeurs de casting, Françoise Jacquey (Directrice Artistique) et Amaury Levaux (nageur, médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Londres 2012).
Une plateforme digitale, entièrement dédiée à cette compétition, sera mise en ligne dès juillet 2013. Les internautes pourront y découvrir, au fil des semaines, des portraits et vidéos en action des candidats, et voter pour leur favori entre mi-août et mi-octobre.
A l’issue de plusieurs semaines d’un casting mené à travers le monde, 7 candidats ont été sélectionnés pour entrer dans la compétition.
Charisme, combativité, qualités physiques, force mentale, projet personnel permettront aux internautes de désigner le gagnant de l’Invictus Award.
A l’issue de la phase de vote, le gagnant de l’Invictus Award – 1ère édition – recevra une dotation de 50 000 € pour mener à terme son projet sportif.
Après une année au cours de laquelle il aura concrétisé son rêve, ce nouvel Invictus sera le héros du calendrier Invictus 2015, dont la première édition sera réalisée en 2014.
L’Invictus Award sera reconduit chaque année, comme une nouvelle compétition de l’agenda sportif. Le gagnant de chaque saison sera mis en scène dans le calendrier Invictus de l’année suivante.