Galop d’Hermès

Galop d’Hermès, danser pieds nus sur la terre chaude…

Un galop fulgurant et lent à la fois. Un parfum charnu et obsédant qui ouvre un nouveau chapitre pour la maison Hermès. Charnel, sensuel, coloré.


Danser pieds nus sur la terre chaude, dessiner un cercle parfait, aspirer à l’idéal, s’emballer, jubiler, boxer, sans chaos ni coup bas, bondir plus haut, viser, courir… Savoir aussi dompter le fol élan, transfigurer le jaillissement, jouir du miraculeux équilibre d’un corps dressé sur ses pointes, yeux fermés et sourire aux lèvres, pour entendre le silence bruissant des chants du monde, la chute d’un pétale, le son soyeux d’une main qui masse un muscle chaud et caresse une peau. Et si se présente un obstacle, l’enjamber, toujours, avec la puissance d’une fille du feu, l’allure intrépide d’une femme d’aujourd’hui. Singulière et farouchement libre, trait d’union entre l’esprit et la matière, la fleur et la peau, je veux vivre au galop.

Les notes s’épousent, le cuir et la rose font corps.

galop-dhermes

Un galop fulgurant et lent à la fois. Un parfum charnu et obsédant qui ouvre un nouveau chapitre pour la maison Hermès. Charnel, sensuel, coloré. Le cuir anime la rose, la rose emporte le cuir, le cuir est devenu féminin, la rose déploie sa puissance. Galop d’Hermès flamboie. Chaud, roux.
Une pointe de safran mord et relève le cuir. Une touche de coing donne chair à la rose. Rien de plus beau que cheval au galop et femme qui danse : comme pour donner raison à Honoré de Balzac, un flacon-étrier encapsule le nouveau parfum d’Hermès.

Pur et aérien, il puise naturellement sa force dans la tradition équestre et l’histoire de la maison. Initialement créé et offert aux invités à l’inauguration du premier magasin Hermès de New York, le 1 er août 1930, il était précieusement gardé au Conservatoire des créations Hermès. Redessiné, d’une modernité évidente, le flacon danse et se balance, épouse le mouvement, équilibre l’élan. Un lien de cuir coloré rappelle l’étrivière. Et symbolise par-dessus tout l’attachement puissant d’une femme à son parfum…

Fougueuse et libre, trépidante, passionnée. Son rythme est neuf ! Son allure, singulière !
Impossible de mettre au pas cette femme ultra-contemporaine : on ne dompte pas une attitude, on l’admire, on l’exalte !galop-dhermes3
Audacieuse et spirituelle, puissamment féminine, elle écoute le galop de son cœur.
Une femme en mouvement : évidente incarnation d’Hermès.
Mais ce mouvement, d’où vient-il ? De la nature immémoriale. De la part animale en chacun de nous ; la femme Hermès la chérit de toute son âme.

galop-dhermes4Ce mouvement est-il une chorégraphie solitaire ? Une chanson de geste auto-protectrice ?
Une jubilation provocatrice ? Mystère. Elle aime le passé, vénère le présent, s’élance vers l’avenir.
Et fait advenir l’harmonie. Arc de chair et de lumière. Feu sous la peau, douceur profonde, fougue maîtrisée. Pour traduire l’essence de cette force en mouvement, Christine Nagel, créateur parfumeur d’Hermès, a imaginé le parfum Galop d’Hermès. Son désir secret,pour sa première prise de parole majeure : créer un accord entre présupposés contraires. Animal-floral. Masculin-féminin.

Dans la cave à cuirs de la maison Hermès, parmi les textures charnelles et les matières nobles, Christine Nagel a succombé au veau Doblis, un cuir souple et tendre, un cuir sensible qui rend la caresse.Pour danser avec le Doblis, la rose s’est imposée. Cuir rêveur, issu de l’univers équestre ; rose sensuelle, travaillée de façon macroscopique, symbole de la féminité : deux matières naturelles, emblématiques de la parfumerie et du monde d’Hermès. Les contraires dansent, le mouvement se stabilise, l’équilibre surgit et triomphe. Un galop fulgurant et lent à la fois. Un parfum charnu et obsédant qui ouvre un nouveau chapitre pour la maison Hermès. Charnel, sensuel, coloré. Le cuir anime la rose, la rose emporte le cuir, le cuir est devenu féminin, la rose déploie sa puissance. Galop d’Hermès flamboie. Chaud, roux. Une pointe de safran mord et relève le cuir. Une touche de coing donne chair à la rose.

galop-dhermes-1

Galop d’Hermès
Parfum, vaporisateur remplissable 50 ml Recharge 125 ml

hermes-logo

Christine Nagel
Le peintre des odeurs

Depuis 2014, le parfumeur Christine Nagel a rejoint Hermès Parfums comme
Créateur Parfumeur exclusif. Ce choix tient autant à son talent et à sa signature, qu’à sa personnalité toute en passion et humilité. Née à Genève en Suisse d’une mère italienne, Christine Nagel allie avec charme ses compétences scientifiques, la rigueur de sa Suisse natale et une rayonnante générosité italienne.

Il était une fois à la faculté de Genève une jeune étudiante en chimie organique

Elevée loin de Grasse et de l’univers de la parfumerie, sa rencontre avec le parfum se fait à travers des études de chimie organique. Elle rejoint le département chromatographique du laboratoire de recherche de Firmenich, pour côtoyer un prix Nobel, un savant entouré de chercheurs jeunes et passionnés comme Christine ; Elle y apprend à analyser les matières premières odorantes jusqu’au stade moléculaire. C’est ainsi que l’infiniment petit lui fait entrevoir peu à peu les portes de l’infiniment grand.

Parfumeur je veux être, parfumeur je serai

La collaboration régulière et étroite avec le monde de la parfumerie lui fait découvrir le métier. « Être parfumeur, c’est partager ses inspirations et offrir de la joie » constate celle qui développe alors la conviction profonde qu’il est fait pour elle. Elle va alors se consacrer avec passion et ténacité à l’apprentissage de la création.
Nommée chez Créations Aromatiques, à Genève toujours, elle monte le service de chromatographie. Elle rencontre alors le parfumeur Michel Almairac dont elle devient l’élève. C’est sous son regard et sa bienveillance qu’elle créera ses premiers parfums. Christine, éprise de peinture, garde en tête ce commentaire de Delacroix : « je fais, je défais, je recommence et tout cela n’est point ce que je cherche encore ».
A l’école de ce maître parfumeur, elle comprend vite ce sur quoi s’appuyer pour pouvoir laisser libre cours à sa créativité et s’exprimer olfactivement avec une totale liberté… « Ce fut une période de bonheur créatif durant laquelle j’ai pu construire ma propre approche de l’olfaction, ma perception de toute la richesse de suggestion qu’un parfum peut avoir ».

Les fusions merveilleuses

En 1997, la société Quest International l’appelle. Elle est choisie parmi une liste de parfumeurs à la notoriété bien supérieure. A 37 ans, elle possède la fraîcheur d’un jeune parfumeur et le savoir-faire d’une créatrice. Christine Nagel s’installe alors à Paris, en véritable épicurienne, saisissant toutes les chances que la vie lui offre, gourmande de toutes les découvertes que lui apporte ce changement. Elle va nourrir son inspiration de moments privilégiés. Après Une nuit étoilée au Bengale qui marque ses débuts, la maison Cartier lui fait confiance pour la naissance de son eau fraîche. L’eau de Cartier reste indémodable. En femme de conviction, la jeune femme a pourtant eu l’audace de ne pas suivre à la lettre la demande initiale.

Retour aux sources

Son univers s’installe et séduit Givaudan. En 2000, elle renoue donc avec ses origines et rejoint cette maison suisse dont le siège est à Vernier. Le parfum devient pour elle une porte qui s’ouvre sur l’univers luxuriant des marques qui font appel à elle. Elle s’y plonge corps et âme : histoire, valeurs, esthétique. Autant de signaux qu’elle ressent, vit et retranscrit en parfums. En déroulant le fil conducteur de chaque récit, elle recherche la justesse et la cohérence de la rencontre…

Créer des parfums, c’est comme créer un tableau : « arranger les couleurs, c’est les faire vibrer et valoir par leur opposition » disait Van Gogh.
Sa notoriété devient internationale, tandis qu’elle continue d’être guidée par son amour des belles matières premières, naturelles et de synthèse, et animée du désir sans fin de découvrir de nouveaux ingrédients et des odeurs inédites. Elle remporte de beaux succès, signe des créations marquantes, comme Narcisso Rodriguez for Her, Miss Dior Chérie, tissent de belles histoires avec les plus grands couturiers. Christine Nagel est également récompensée par la profession qui lui décerne de nombreux prix en tant que créateur.

Authentiquement votre

« Etre authentique », telle pourrait être le credo de Christine Nagel. Pierre Bourdon, le créateur du révolutionnaire Kouros prend sa retraite et Fragrance Ressources dont il est le directeur de création souhaite qu’elle lui succède. Elle accepte le
pari d’une plus petite maison. Elle sait qu’elle pourra y prendre des risques, oser, créer sans filet pour progresser encore. Ses partenaires la suivent. De nombreux succès seront au rendez-vous, Si Lolita figure au rang de ceux-là. Trois ans de création sereine conforte sa place de nez précurseur, de dessinatrices de parfums.

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous » écrit Paul Eluard

et Christine Nagel a rendez-vous avec son destin. Nous sommes en 2011. La société Mane lui offre le Direction de la création et la responsabilité de l’école de parfumeurs lui permettant ainsi de révéler pleinement ses possibilités. Elle a pour mission la direction artistique, la découverte des jeunes talents de demain et le développement de nouvelles molécules et ingrédients. Une magnifique opportunité, synthèse de toutes ses expertises au confluent de la création, de la formation et de la recherche.

Etre parfumeur Maison

L’expérience de Christine est plurielle et pointue. Mais elle se sent avant tout créatrice et parfumeur. Petit à petit, avec le temps et la reconnaissance de ses créations, Christine comprend qu’elle souhaite être parfumeur maison.
Hermès ressemble beaucoup à Christine et Christine ressemble à Hermès : « l’histoire de la maison, l’exigence, le soin apporté aux matières, le gout juste, la sellerie et les effluves de cuir » sont autant de points communs entre cette maison et la coloriste d’émotions.
Christine Nagel est choisie par la maison. Catherine Fulconis alors Président des parfums Hermès salue son arrivée en mars 2014 : « Avec l’arrivée de Jean-Claude Ellena en 2004, Hermès ouvrait un chemin inédit. Dix ans plus tard, nous enrichissons notre histoire d’une nouvelle et belle rencontre. Nous partageons la conviction que Christine Nagel saura mettre sa personnalité et son talent au service de notre métier chez Hermès. »
Cette collaboration inscrite dans la durée affirme davantage si nécessaire, l’identité et la singularité du métier de parfumeur chez Hermès, qui a toujours fait le choix de la création et du créateur. Pour Christine Nagel, la création d’un parfum ressemble à la composition d’un tableau. Inspirée par le pointillisme de Georges Seurat, amoureuse du talent de Sonia Delaunay, qui a sublimé l’art dans ses créations textiles, dans son imaginaire, les peintres sont ses compagnons secrets et intimes.
Pour elle, chaque matière est une couleur. « Le jeu des couleurs mêlées composera
alors un parfum ».
Au carrefour de l’excellence et de l’essentiel, toute la création de Christine Nagel est dessinée dans des parfums nuancés, colorés et audacieux. Des rencontres de matières naturelles et high-tech, de baroque stylisé et d’épure, qui ne redoutent pas les chocs pour mieux vivre sur la peau…
« J’aime à créer des odeurs aussi différentes les unes des autres que possible, j’apprécie de passer d’une structure extrêmement épurée et stylisée à une création plus sensuelle, voire charnelle. Mais avec toujours un fil rouge, une ligne directive : la matière… » dit-elle.
Et Christine Nagel apporte aujourd’hui ses couleurs à la fresque Hermès parfums.