Franc-maçonnerie

Le rite d’adoption et l’initiation des femmes

Franc-maçonnerie

Des lumières à nos jours

Depuis qu’Anderson, en 1723, prononça l’interdiction d’initier des femmes en franc-maçonnerie, on regarde celle-ci comme un phénomène masculin par excellence. Or, vingt ans plus tard, on initiait déjà des femmes dans des ateliers nommés «loges d’Adoption». Le livre de Jan Snoek fait un sort aux fausses idées concernant le Rite d’Adoption. Il restitue de nombreux rituels dans leur contexte historique. Cette analyse des loges d’Adoption et de leur comportement est devenue possible depuis le rapatriement des archives de Moscou. Elle fournit des informations édifiantes et elle laisse apparaître le rite d’adoption comme un rite de grande qualité initiatique, et de formes très diverses de la même tradition «Harodim» dont est sorti l’Ordre Royal d’Écosse.

– C’est la première fois que la tradition rituelle de la maçonnerie « Harodim » – troisième tradition en Angleterre à côté des « Antients » et des « Moderns » est présentée et analysée.
– C’est un livre important pour l’histoire des rituels français, anglais et allemands.

Le professeur  Jan Snoek, historien des religions, est attaché à l’institut pour la recherche sur les religions de l’université de Heidelberg (Allemagne). Il est l’auteur d’une centaine de livres et articles basés sur ses recherches sur l’histoire et le développement des rites et rituels maçonniques.

Auteur : Jan Snoek
Préface : Cécile Révauger
Postface : Denise Oberlin
ISBN : 978 2 84454 939 6
640 pages – 25 €
www.dervy-medicis.com