Carnets secrets

On m’appelait le boss. Je me prenais pour un roi … Jean-Luc Delarue

Carnets secrets Jean-Luc Delarue

Un des projets majeurs de Jean-Luc Delarue était de publier l’autobiographie à laquelle il travaillait depuis de longues années.

Ce livre, dont l’écriture l’occupait encore peu de temps avant sa disparition, le 23 août dernier.
« On m’appelait le boss. Je me prenais pour un roi. Mais je sentais que le costume était trop grand pour moi. Toujours cette timidité maladive… Il y avait au fond de moi un tout petit garçon que j’ai transformé en ogre à coups de grands vins, vodka et de drogues. On m’appelait le boss et j’étais le roi des cons…
Suis-je encore un être humain ? Suis-je une marchandise ? On vend ma vie pour trois sous, comme on a donné naguère ma tête à la police. Quand je pense que des gens me voient comme un privilégié menant une vie de star ! Alors que mon existence n’est rien d’autre qu’un pacte avec le diable… » JLD
L’enfant prodige de la télé y démontre un vrai talent d’écrivain, dévoilant ses blessures d’enfance, ses relations houleuses avec sa famille, mais aussi ses joies, son amour de la vie, sa résilience. Homme public, homme privé, homme passionné, il raconte sa vie et ses combats, ses échecs et ses réussites, ses addictions et sa rédemption. Il évoque ses doutes et ses bonheurs d’homme, son rapport aux femmes et à la paternité. Un témoignage exceptionnel, traversé par l’incroyable énergie qui le caractérisait.

Auteur : Jean-Luc Delarue
242 pages 17,95 €
Cahier 16 pages photo
ISBN : 9782809810240
Editions l’Archipel